Comment semer ses graines ?


Débuter / mardi, mars 19th, 2019

Vous avez tout à votre disposition ? Pots, terre(au) et graines ne demandent plus qu’à se mettre en action ? Le plus intéressant (et excitant) commence ! Vous allez (enfin !) commencer à jardiner mais une question vous taraude :

Comment semer mes précieuses graines et mettre TOUTES les chances de mon côté pour les faire germer ?

Dans cet article, je vais tenter de vous transmettre les bases qui m’ont été utiles pour démarrer.

Semis de tomates

Généralités

Pour commencer, il n’existe pas une manière de semer des graines, mais plusieurs. Tout dépend du type de graines que vous avez entre les mains. D’une manière générale, on peut dire que plus la graine est grosse, plus on va « l’enterrer » profond. Par exemple les pois et les fèves se sèment à plusieurs centimètres de profondeur et plutôt en « poquet » alors que l’on sème les graines de légumes feuille, herbes aromatiques et fleurs plus en surface et à la « volée« .

Selon le climat, vous allez semer en intérieur dans de petits contenants (s’il trop froid pour vos petites graines). Où directement dans le contenant définitif en extérieur. On a tendance à débuter les semis en intérieur entre février et avril pour qu’ils soient développés et prêt à poursuivre leur pousse en extérieur lorsque le climat sera plus clément (vers le mois de mai). Passé le mois de mai (pour les régions les plus froides), on peut semer directement en extérieur.

Semer en intérieur

On sème en intérieur lorsque les températures extérieures ne permettent pas la levée des graines. En effet, la température de nos chez nous (21 degrés) est idéale pour la germination des graines. Pour cela, on sème dans des godets ou des caissettes (selon le type de graine) et on arrose assez régulièrement mais pas copieusement. Pour cela, on utilise un pulvérisateur plutôt qu’un arrosoir. La terre ne doit pas être gorgée d’eau. Pour cela, on va également préférer un contenant drainé (percé au fond ou perméable). Cela peut-être des rouleaux de papier toilette qui feront office de godet, ou des boites à œufs ou encore des pots de yaourt percés dans le fond.

Au bout de quelques jours, vous verrez des petites pousses sortir de terre. Réservez-leur votre plus belle exposition devant une fenêtre afin qu’ils puissent se développer au mieux.

Important

Même si vos graines ont germés, vos semis sont fragile : l’arrosage et la température doit être régulière et raisonnable. Il ne faut pas leur infliger un changement de température brutal ni de température inférieure à 20 voir 21 degrés pour certains semis (basilic…)

Si ils penchent, c’est qu’ils cherchent la lumière. Placez le côté penché à l’opposé de la source de lumière pour qu’ils se redressent.

Au bout de quelques semaines (et quelques feuilles), placez les plantules les plus vigoureux dans des godet individuels afin qu’ils se développent d’avantage.

Passé la mi-mai, vous êtes normalement or de danger au niveau climatique ! Vous pouvez donc repiquer vos semis dans leur contenant final. Pour votre mini potager sur le balcon, pas besoin d’énormément d’outils, vos couvert et vos doigts seront vos meilleurs outils 😉.

Les légumes racines ne supportent pas le repiquage. Mieux vaut les semer directement dans le contenant définitif en extérieur.

Semis en extérieur

Souvent, passé la mi-mai (avant pour certaines régions et jusqu’à novembre pour certaines graines), vous pouvez semer directement en extérieur. Référez-vous aux spécificités de chaque variétés.

  • Semis en sillon pour les légumes racines (radis, carottes, betteraves) et les salades.
  • Semis en poquets pour les fèves, les pois…
  • Semis à la volée pour les herbes aromatiques, fleurs..
Semis en extérieur

La terre

  • N’ajoutez pas d’engrais car les semis ne le supporteraient pas. Cependant, les terreaux en contiennent souvent une petite quantité, cela ne devrait pas poser de problème.
  • Certaines graines sont tellement minuscules qu’elles requièrent une terre fine, soyez donc vigilent sur les débris (feuilles, cailloux, racines…) présents de votre substrat.
  • Optionnel : pour être sûre de mettre tout les chances de votre côté vous pouvez investir dans un terreau spécial semis.
  • Vous pouvez également ajouter un tiers de sable pour certaines variétés qui aiment un substrat léger (légumes racines)

Pour tout type de semis, voici comment procéder

  1. Arroser la terre
  2. Déposer quelques graines en les espaçant un minimum
  3. Saupoudrer de terre (+/-) selon la graine (selon la profondeur à laquelle elle doit être)
  4. Pulvériser légèrement (la taille doit être humide, pas inondée⚠️)

Si vous avez semé plus de graines que ce qu’il n’en fallait, il faudra éclaircir. C’est-à-dire garder uniquement les plantules les plus vigoureux afin qu’ils aient l’espace nécessaire pour se développer (il faut arracher les autres 😥) .

Après quelques semaines de pousse, les premières feuilles vont laisser en apparaître d’autre plus spécifique à la variété en question, les 1ères feuilles tomberont alors.

Je vous laisse avec une FAQ très intéressante de Potager Durable sur les semis.

Cet article ne vous a pas plu ? Des remarques ou des questions ? A vos clavier …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *